Textes

Théâtre

Georges. Chantier d'artistes Lieu Unique Nantes

 Lecture performée créé dans le cadre de Chantier d'artistes à Lu scène nationale de Nantes, création sonore Guillaume Laidain.

Photographie: Caroline Bigret

Extrait 

" - homme : tenez

L'homme se lève colle la cigarette dans la bouche de Georges. Georges ne l'allume pas.

- homme : ça me fait plaisir.

L'homme allume sa cigarette, il souffle la fumée loin devant lui.

- homme : Surtout le matin. La première bouffée après l'insomnie. Vous dormez bien vous ? Qu'est-ce que je dors mal. Je crois que je pourrai sauter par la fenêtre pour que ça s'arrête. Je lis, je lis je lis, puis je tombe. Trois heures plus tard je me réveille et là c'est l'enfer. Je regarde le réveil, j'ai tout essayé. J'écoute la radio. Ma femme dort. J'ai une oreillette. Sinon je me lève. Dans ce putain de silence d'obscurité je veille comme un con en attendant l'aube. J'ai fait tous les abribus de la ville à l'aube depuis un an. Je n'étais jamais venu là, pour tout vous dire c'est à côté de chez mon ex. Véro. Elle habite là, vous voyez la petite fenêtre ? Faut que j'y aille. Permettez ?

L'homme écrase sa cigarette dans le croissant de Georges.
Il sort.
Georges crache la cigarette que l'homme a mise dans sa bouche.
Une femme entre. Elle salue Georges de la tête.

Les morts chez les morts, les vivants avec les vivants

Les morts chez les morts, les vivants avec les vivants

Emmanuelle Briffaud, Sophie Renou et Philippe Bodet sous la direction de Guillaume Gatteau de la compagnie Fidèle Idée. Photographie Emmanuelle Briffaud dans le rôle de la veuve.

Extrait:

la mère : C’est fou comme ça s’incruste
le père : (…)
la mère : j’en ai plein les ongles... non je n’y vais pas si souvent ! J’aime bien. ça me délasse c’est calme là-bas. Et puis je leur cause un peu j’imagine qu’ils m’approuvent qu’ils m’encouragent moi je frotte et eux ils sont contents alors je frotte je frotte et eux ils sont très très contents alors je frotte je frotte je fais briller le granit ! C’est la plus belle tombe du cimetière.
 

Notre père (Chambre 309)

Notre père (Chambre 309)

Notre père (Chambre 309) 
Spectacle créé dans le cadre d'un compagnonnage avec la compagnie La fidèle idée.

Encadrés par le metteur en scène Guillaume Gatteau et trois comédiens Philippe Bodet, Emmanuelle Briffaud et Sophie Renou de la compagnie de la fidèle idée, 10 élèves des conservatoires de Nantes, du Mans et de la Roche-sur-Yon, ont expérimenté un parcours complet de création.

A l'issue de ces 3 semaines de répétitions, des représentations de la pièce « Notre Père » (Chambre 309) écrite à leur intention, ont été données dans des conditions professionnelles.
1H15 d’énergie porté par un texte ciselé pour des jeunes issus des conservatoires de Nantes et de la Roche sur Yon. 10 apprentis comédiens fougueux pour traverser ces réflexions incisives et drôles autour de la parentalité, de la famille, de la vie et de la mort.

 

Haut de page